L’expérience,

L’expérience,

Pourquoi l’expérience?

Pour entamer se sujet révélateur et enrichissant, nous allons voir dans un premier temps sa définition, avec le dictionnaire de l’internaute pour y mettre de la clarté.
Puis nous entrerons plus en profondeur dans ce mot pour y explorer les coulisses. Déjà au travers quelques citations en lien avec l’expérience puis plus concrètement, avec ce que nous apporte « l’expérience » d’un point de vu positif et d’un autre négatif.
Pour au final prendre du recul et observer ce que nous apporte le plus simplement possible l’expérience.


1- La définition de l’expérience selon le dictionnaire de l’internaute pour y mettre de la clarté.

« expérience , nom féminin
Sens 1 Connaissance acquise par la pratique.
Synonymes : acquis, savoir, apprentissage, connaissance, pratique

Sens 2 Epreuve pour démontrer ou étudier quelque chose.
Exemple : Expérience de chimie.
Synonymes : épreuve, essai, tentative, expérimentation. »

Pour moi, cela veut dire que l’expérience s’acquiert, dans la pratique, dans le concret, dans la matière.

2- Quelques citations en lien avec le mot « expérience » et plus concrètement, ce que nous apporte « l’expérience » d’un point de vu positif et d’un autre négatif.

« L’expérience, c’est le nom que chacun donne à ses erreurs. »
Oscar Wilde

« L’expérience prouve que celui qui n’a jamais confiance en personne ne sera jamais déçu. »
Léonard de Vinci

« L’expérience est un peigne que vous donne la vie quand vous êtes devenu chauve. »
Bernard Blier

Bien sur, je vais vous exposer ma vision des chose qui ne reste que mon point de vu que j’ai expérimenté grâce à mon expérience, mes prises de consciences, mes lectures et mon parcours de vie. Ce qui veut dire que tout ne sera pas retranscrit là, car l’expérience des uns, n’est pas celle des autres.

Vous avez des expériences que moi, je n’ai pas et vice-versa.
Il est fort probable que cela vous parle, raisonne en vous ou bien au contraire pas du tout.

Dans tous les cas sachez à titre d’informations que nos propres expériences et celles des autres nous enrichis.
Maintenant, tout dépends comment nous accueillons cette « expérience », autrement dit tout dépend de notre degré d’ouverture à l’expérience.

Au plus je suis « ouvert », au plus j’accueille et au plus je suis prêts à recevoir. Ce qui a pour conséquence d’apprendre et de retenir plus facilement car la base d’ouverture à l’expérience est consentie et voulue.

Maintenant, dans le cas contraire, je suis « fermé » à l’expérience.
Cela veut dire que je suis réticent, je manifeste de la résistance et de la réserve.
Il y a là plusieurs raisons à cela, soit:
– je ne veux pas expérimenté cela,
– j’y suis forcé et donc contrains,
– j’ai peur, car je n’ai pas eut tous les éléments me rassurant,
– je n’ai pas de cadre concret ce qui réveil en moi des réticences conscientes ou inconscientes.

3- Au final,

Au final en prenant du recul, nous pouvons observer que dans tous les cas et peu importe l’expérience, nous avons vécu quelque chose.
Que cela soit bien ou mal, ce n’est pas le sujet ici.
Le sujet et que nous avons vécu quelque chose que personne ne pourra nous enlever. Ce que nous pouvons en déduire au travers ces mots, c’est que notre expérience nous forme, nous façonne, nous ajuste dans ce que nous sommes et désirons au plus profond de nous.

L’expérience doit être vécu pleinement pour en tirer le meilleure, autrement dit c’est une leçon, une leçon de vie qui nous est propre et qui nous appartient.

Le jour où j’ai compris cela, j’ai changé ma vie.
Je ne dis pas que le changement a été radical du jour au lendemain, par contre, il l’a été sur la durée.
Il a commencé avec la création de ce blog le 31 décembre 2016, je ne savais même pas moi même que j’en arriverai là où j’en suis aujourd’hui.
Et ce qui a de cool, dans l’aventure de l’expérience, c’est qu’il n’y a pas besoin d’un quelconque diplôme pour la commencer.

Il suffit simplement d’une autorisation, son autorisation et non celle des autres.

Je n’ai pas eut besoin de l’aval de quiconque extérieur à moi, pour décider de m’autoriser.

J’avoue que cela n’a pas été simple dans les débuts, car j’avais du mal à me dire et à comprendre que je suis mon propre repère et que j’ai le droit d’expérimenter ce que je veux dans l’expérience que je souhaite.

Démarrer, ce n’était pas évident pour moi. Alors lorsque je me rendais compte que ce que j’avais démarrais ne me plaisais pas, je devais décider d’arrêter.
Alors j’ai mis du temps, pour comprendre et agir en conséquences. Je dis bien agir, car penser ne suffisait pour agir.

J’ai alors appris grâce à l’expérience que je devais assumer mes choix, car se sont les miens et qu’il n’y a que moi qui peut choisir ce qui me correspond le mieux.

Après avoir réussi à assumer ce que j’avais choisi, je me suis rendu à l’évidence que cela ne suffisait pas. Il manquait un ingrédient et pas les moindres puisqu’il s’agit de l’AFFIRMATION.

En affirmant pas ce que j’avais choisi avec suffisamment de conviction et de certitude, je n’obtenais pas mes choix. Ce qui avait pour conséquence de la frustration et du repli sur moi.

Donc j’ai ajusté mes expériences. Oui je suis encore passé par l’expérience pour m’approcher de ce que je désirais au plus profond de moi.

Je me suis autorisé à faire des actions imparfaites, à faire des erreurs, à réaliser des loupés, à perdre de l’argent, de la santé, des amis êtres proches et moins proches pour au final réussir à me rapprocher de MOI.
Et c’est en me rapprochant de MOI que je retrouve sous une autre forme tout ce que j’ai perdu. Je suis bluffé.

« Rien ne se perd, rien ne se crée : tout se transforme ». Cette célèbre phrase d’Antoine Laurent de Lavoisier (1743-1794) a marqué les esprits.

Alors les amis, c’est la pire ou meilleure chose que je peux vous souhaiter dans votre vie, c’est de passer par l’expérience.
Et je dis bien votre expérience. Ainsi vous pourrez vous rapprocher de vous et enfin tenter de vous réaliser.
Je dis « tenter », car il arrive aussi qu’il y a et il existe des expériences dont je n’ai pas encore conscience aujourd’hui du résultat.
Oui le résultat des expériences n’est pas toujours instantané. Nous pouvons observer cela pour le « travail » que nous désirons réaliser, nous devons passer par la formation avant de pouvoir l’exercer pleinement et cela peut prendre plusieurs, mois, années, décennies et même siècles.
Nous pouvons constater cela aussi dans la nature, au travers les arbres fruitiers par exemple. Je plante une graine aujourd’hui, il n’est pas dit que je récolte les fruits demain.

Maintenant, tout dépend d’où est-ce que je démarre?
Il y a deux bons moments pour démarrer:
– soit il y a 20 ans, comme cela je suis déjà entrain de pouvoir récolter.
– soit Aujourd’hui, car je limite ainsi le temps d’attente pour démarrer ce que je veux vraiment.

Et le MEILLEUR remède que j’ai trouvé, que j’ai appris, que j’ai expérimenté:
C’est l’EXPERIENCE.

Profitez les amis des fêtes de fin d’années pour expérimenter de nouvelles choses dans un cadre qui est essentiellement festif et joyeux.
J’ai conscience aussi que ce n’est pas toujours le cas et c’est alors une raison de plus d’expérimenter ce que vous n’avez jamais essayé jusque là.
Autorisez-vous, ce qu’il n’y a que vous vous qui pouvez faire.

JOYEUX NOËl LES AMIS 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.