Co-création : Qu’est-ce le Code de la Vie ?

Qu’est-ce qu’un code ? A quoi cela sert-il ? 

C’est le sujet sur lequel Jérôme et moi avons échangé dans le but de co-créer cet article. Je vous partage donc ici le fruit de nos échanges et de nos réflexions communes.

    Le code est très souvent une combinaison de chiffres ou de lettres, voire des deux. Il permet de débloquer par exemple le cadenas qui protège votre vélo ou celui de votre journal intime. Il est aussi ce qui permet d’accéder à votre « espace personnel » pour consulter l’état de vos comptes en banque, ou faire le point sur votre consommation d’énergie au cours de ces derniers mois.

    Le code, c’est également un langage. Il permet notamment de créer des programmes informatiques. Pour comprendre ce code, on doit l’apprendre. On doit comprendre ce qu’il est, ce qu’il veut dire, et ce à quoi il fait référence. En résumé, c’est quelque chose qu’on doit connaître, pour ensuite l’utiliser correctement, de la façon qu’il (nous) convient. 

   Le code, c’est enfin un manuel : il nous donne des consignes ou fixe un cadre ou des limites à ne pas enfreindre. On pourrait prendre pour exemples le Code de la route ou celui du travail. 

Mais alors, qu’est-ce que le Code de la Vie ?

Continuer la lecture de « Co-création : Qu’est-ce le Code de la Vie ? »

La pression c’est quoi ?

C’est plusieurs choses selon moi et mon vécu. Ce qui peut-être une ou plusieurs choses pour vous selon votre vécu.

Je vous invite à y faire un tour avec moi pour voir ce qu’il en est au juste ou plutôt ce qu’il s’y cache.

C’est par exemple démarrer à 14h57 et finir à 15h27 et tout doit y être présent ou du moins un maximum de choses pour que le résultat soit là. Ce qui veut dire que la période de réflexion est minime car pas productive.

Oui le résultat sera là certes en quantité mais quand sera-t-il de la qualité ?

Et « m…. », je me rend compte que même la quantité peut ne pas être au rendez-vous.

Pourquoi donc ?
Le téléphone portable et tout ce qui est extérieur à soi.
Je me suis fait happer par mon téléphone portable qui m’a pris 10 minutes, 10 minutes dans lesquelles je n’ai pas été productif pour mon souhait de départ.

C’est dingue, tout ce qui est le prolongement de l’homme peut nous aider à avancer comme nous nous ralentir considérablement.

Qu’est-ce qui fait que nous n’arrivons pas à gérer cela ?
« La pression » revient, la plus part du temps, nous voulons être partout, voulons faire plusieurs choses à la fois et les nouvelles technologies nous le permettent, regarder un site, répondre sur facebook, messenger, skype. Là je parle de choses virtuelles, car il reste les sollicitations physiques.

Lorsque je fais état de cela à mon entourage, « j’entends, ne te prends pas la tête, la pression boit là et tout se passera bien . »

Effectivement vu sous cet aspect, c’est jouable. Maintenant qu’est ce que je veux concernant cette pression ?

Et voilà 15h27, arrivé.
Je respecte, nous verrons ce qui est jouable pour mieux organiser cela la semaine prochaine.

Savoir faire une pause,

Savoir faire une pause pour :

. Prendre du recul,

. Souffler,

. Faire un point,

. Se remettre en question,

. Pour ne rien faire,

. S’ennuyer,

. Trier, ranger, jeter,

. Se rappeler de pourquoi nous avons commencé ?

. Mieux se préparer,

Tout est possible, alors autorisez-vous les amis une pause pour voir ce que vous n’avez pas encore vu durant cet été.

Ma vie est magique et je l’ai oubliée: Synthèse et ouverture.

Pour oublier quelque chose il faut en avoir eut conscience à un moment donné de sa vie.
Ce qui fait que toutes les choses et moments vécus ont bien été un jour présent.

Hors qu’est-ce que le présent?

Est-ce que j’oublie le présent?
Est-ce que je me souviens du présent?
Est-ce que je vis le présent?
Est-ce que je pense le présent?
Qu’est-ce que je fais de mon présent?
Comment j’utilise mon présent?

Continuer la lecture de « Ma vie est magique et je l’ai oubliée: Synthèse et ouverture. »

Ma vie est magique et je l’ai oubliée: 3ème partie.

Ce qui revient à dire que je connaissais inconsciemment ce schéma dont je n’arrivais pas à mettre de mots dessus. Et l’Amour pour ce schéma est présent en nous tous.
Nous avons le droit de choisir d’être heureux ou malheureux, se sont deux faces d’une même pièce.
Je ne dis pas que cela est facile, cependant en mettant en lumière la ou les faces que je condamnais sur ce schéma, je découvre l’envers du décor.
Ainsi, je vois et ressens Aujourd’hui que les inconvénients, ont aussi des avantages.
Et que les avantages ont aussi des inconvénients.

Continuer la lecture de « Ma vie est magique et je l’ai oubliée: 3ème partie. »

Ma vie est magique et je l’ai oubliée: 2ème partie.

La première réponse qui me vient, c’est l’indépendance et chercher à se détacher de la dépendance, de réaliser et vivre un sevrage.

Ce qui amène à devoir faire un virage à 180°, un demi tour complet.
Cela demande du courage, de la détermination, de l’envie, de l’Amour pour son choix car tenez vous bien, vous allez vous retrouver dans le sens contraire de tous ceux que vous suiviez avant.
Ce qui revient à avancer dans le sens contraire des autres ou encore reculer dans l’avancée des autres.
Est-ce bien?
. Oui et non, car c’est un peu refaire le même chemin avec un angle de vu différent.
Un angle qui n’a jamais été abordé dans le passé, donc c’est chaud, vraiment chaud.
Autrement dit cela demande, une remise en question personnelle et une volonté d’acier pour garder sa vision et son objectif en tête.
Sans quoi, les risques de rechutes sont nombreuses, voire très nombreuses et même quotidiennes.
Alors le minimum pour aller jusqu’au bout, c’est d’être prêt à embrasser et à accueillir cela.
Un arbre fruitier demande du temps pour passer de la graine à la germination.
De la germination à la naissance,
De la naissance, à la croissance,
De la croissance, à la maturité,
De la maturité, à l’ensemencement,
De l’ensemencement, à la fécondation,
Et de la fécondation, au fruit.

La route est longue avant d’en arriver à un chemin sûr, constructif et répétitif où les fruits deviennent automatiques et de bonnes qualités. Car à ce moment, les fruits obtenu entre dans la gamme de l’exceptionnelle et donc de luxe.
Pourtant recevoir un bon fruit n’a rien de luxueux à vouloir.

Avoir un bon fruit, demande simplement du temps et de se donner les moyens pour.
La fusion du temps et des moyens donne d’excellents fruits, à condition bien sûr d’en connaître les justes mesures.
Sans quoi les résultats obtenus deviennent chaotiques.

Chaque résultat est différent et chaque être est différent, alors obtenir deux fois le même résultat est impossible. Et pourtant c’est ce que nous souhaiterions tous.
Maintenant, deux résultats différents n’est pas représentatif de deux résultats opposés.
C’est possible, par contre ce n’est pas une certitude.

Alors comment réussir à tenir dans le temps avec une obtention de fruit et donc de résultat?

Avec son expérience, ses choix, ses envies, sa vie, autrement dit sa personnalité toute entière sans tabou.
Autrement, l’interdit entre en ligne de compte car des tabou en soi sont restés présents.

La base de ce chemin est la découverte, l’observation, la prise de recul, les tests, les essais, la persévérance. Sans quoi le fruit à pour risque de ne pas voir le jour.

Autrement dit, ce chemin va demander quelque peu ou encore beaucoup de temps.

Êtes vous prêts à relever ce défi?

Continuer la lecture de « Ma vie est magique et je l’ai oubliée: 2ème partie. »

Ma vie est magique et je l’ai oubliée: 1ère partie.

Je suis parti de rien pour arriver là où je suis.

Pourtant, si « je suis parti », c’est que j’avais bien un lieu de départ.
Quel est-il?
Je ne sais pas.
Ai-je besoin de le savoir?
Oui, pour avoir un trajet concret et avec un minimum de stabilité sur la durée et pour ça j’ai besoin d’un point de départ. Autrement, j’ai une girouette qui ne prend de sens qu’en fonction du vent.
De plus, il n’y a pas de bon vent à celui qui ne connait pas sa destination.
Pour mettre de la clarté sur ma destination, j’ai besoin de savoir d’où je pars pour savoir ensuite où je peux et veux partir.

Continuer la lecture de « Ma vie est magique et je l’ai oubliée: 1ère partie. »

« Jamais deux sans trois »: »Envies les envies, envies tes envies, découvres tes envies. » Revisité. 2/2

Nous avons vu au cours du précédent article « I. L’envie d’avoir envie, »
Et maintenant nous allons voir:
 » II) Mais comment faire avec cette nouvelle envie d’avoir des envies ? « 

Nos envies seraient-elles un instrument de mesure, un instrument pour gouverner et diriger nos vies.
Sont-elles là pour mener à bien notre vie et ainsi nous réorienter en cas d’égarement?

Continuer la lecture de « « Jamais deux sans trois »: »Envies les envies, envies tes envies, découvres tes envies. » Revisité. 2/2 »

« Jamais deux sans trois »: »Envies les envies, envies tes envies, découvres tes envies. » Revisité. 1/2

Pourquoi cet article me prend tant de temps et tant d’énergie pour le rédiger?
Mon envie la première est de vous donner le meilleur et la complexité devant laquelle j’étais confronté, c’est que je n’arrivais pas à structurer ce que j’avais.

Continuer la lecture de « « Jamais deux sans trois »: »Envies les envies, envies tes envies, découvres tes envies. » Revisité. 1/2 »

« Envies les envies, envies tes envies, découvres tes envies. » Revisité

C’est vraiment intéressant, ce titre, cet article touche une partie de mon  »intimité », d’ou le fait que cela reste encore complexe pour l’instant à y mettre des mots et une structure adaptée.

Je pensais pourtant qu’il était simple de verbaliser ses envies et d’ensuite pouvoir les concrétiser et les matérialiser.
Pourquoi pensais je cela?
Je pensais cela car je pensais que ma base était mon extérieur.
Hors comment avoir une base stable avec un extérieur instable?
Les envies extérieurs

C’est un peu comme si que j’ai planté une graine et que celle-ci est entrain d’éclore germer pousse plant

« Envies les envies, envies tes envies, découvres tes envies. »

Cet article va porter sur les « envies » pour comprendre l’intérêt de les faire dans un premier temps naître, les cultiver, puis les entretenir avant de ne pouvoir récolter les fruits de ses envies.

Pour ce faire nous allons déjà définir ce mot « envie » pour y voir plus clair,
suivi des différents aspects et comment les activer concrètement dans notre vie.
Enfin en conclusion, nous synthétiserons tout cela.

Continuer la lecture de « « Envies les envies, envies tes envies, découvres tes envies. » »