Les 3 besoins fondamentaux pour être au top de ces capacités.

Les 3 besoins fondamentaux pour être au top de ces capacités.

  • A force de vouloir avancer, d’aller souvent plus vite que la musique, j’en oublie les besoins fondamentaux pour que mon corps puisse être au top.Ces 3 besoins sont:
    – la respiration
    – l’hydratation
    – l’alimentation

    Je me suis dis,  » je sais, c’est simple comme bonjour » et pourtant lorsque j’ai pris le temps d’observer de plus près ces 3 besoins. Je me suis aperçu que ce n’est pas aussi aisé de les appliquer de façon optimale, tous les jours.

    Ce qui veut dire qu’à la longue, on finit avec des carences, des difficultés, des manques. Entraînant par la suite divers maux et maladies. Pourquoi?
    La réponse semble être évidente avec du recul.
    Chaque cellule de mon corps à besoin de cela pour fonctionner correctement. Donc comment puis je débuter correctement une tâche de la vie, si avant même de commencer, je n’ai pas 100% des fondamentaux en moi.

    D’ailleurs, ce n’est pas faute de ne pas l’entendre, puisque les slogans publicitaires, nous disent de boire au minimum 1.5l d’eau par jour, de manger 5 fruits et légumes par jour, de manger moins gras, moins salé, moins sucré,de bouger…

    Qui ment à qui?
    Je connais les bases, oui et est ce que je l’es appliques à 100%, non.
    Pourquoi?
    Bien souvent, car j’ai compris mais il me reste à l’appliquer au quotidien. Pour l’appliquer ça, je dois l’apprendre, le comprendre pour mieux l’implémenter en moi. Alors j’instaure des penses bêtes pour que cela devienne une répétition et un automatisme.
    La répétition est une seconde nature et c’est par ce biais que les choses deviennent faciles par la suite.

    – La Respiration:
    “La vie d’un homme n’est que du souffle qui se rassemble. ”  (Lao Tseu) 

    Au mieux je respire, au plus je suis vivant.
    La respiration se fait en deux étapes, l’inspiration où j’absorbe de l’oxygène et l’expiration où je rejette du gaz carbonique.
    Sans ce principe d’entrée et de sortie, il n’y a pas de mouvement et donc pas de vie. Si je ne respire plus, je finis par mourir.

    Et pourtant le sujet de la respiration se pose très peu, puisque c’est quelque chose de naturel, d’automatique. On a pas besoin d’y penser consciemment pour que ça se réalise.

    Pour une optimisation de la respiration, il est important d’équilibrer sa respiration afin qu’il y ait autant d’air qui entre, qu’il n’en sort.
    Et plus la respiration est lente et profonde, plus les biens faits pour l’organisme se font ressentir. Cette respiration permets de calmer les nerfs, d’avoir les idées claires…

    La respiration joue sur le psychisme et le psychisme joue sur la respiration. Ces  deux éléments sont intimement liés, donc si je joue sur l’un favorablement alors l’autre ne pourra que mieux le ressentir.
    Le niveau d’anxiété s’élève, lorsque la fréquence respiratoire devient plus rapide et une diminution du volume d’air inspiré et rejeté. C’est ce que l’on appelle une polypnée. Les conséquences sont multiples tels que les sueurs, les tremblements, l’insécurité ressentis…

L’éducation que j’ai eut et apprise m’a amenée à modifier la respiration naturelle et profonde que je connaissais au début de ma vie.
Car plus je grandissais et plus j’entendais « tiens-toi droit », « rentres-ton ventre », « allez vite, on se dépêche ».
En conséquence, ma respiration est devenue au fil du temps thoracique et donc superficielle.
Ce qui fait que j’ai accumulé des tensions, des déchets dans mon organisme.

Pour prévenir cela, il est important de prendre le temps de respirer consciemment et ainsi éduquer notre corps à le faire correctement par la suite. Ou de façons plus digeste pour notre organisme en cas de coup dur.
L’exercice que je trouve intéressant et qui permets d’observer ces bien faits ne prends que 5 minutes. Il s’agit de la cohérence cardiaque. Je vous partage un lien.  (Cohérence cardiaque)

Puis petit à petit en cherchant à comprendre les choses, je me suis orienté vers ceux qui restaient calme, pour m’en inspirer et voir comment ils faisaient.
C’est comme cela, que je suis arrivé à faire du yoga et pratiquer des respirations profondes.
Effectivement, cet engagement de ma part m’a permis d’appréhender les choses différemment et ainsi de prendre plus de temps pour moi et ainsi mieux me comprendre et mieux connaître mes besoins.

– L’hydratation
On s’hydrate de manière insuffisante.
Une enquête du Crédoc (centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) montre qu’un adulte sur trois boit moins d’un litre d’eau par jour et que 86% des adolescents boivent moins de 1,5 litre.
Les enfants sont tout aussi concernés par cette insuffisance d’eau, car les répercussions se font en cascades. Une étude publiée en décembre 2011 dirigée par Le PR Gérard Friedlander, professeur de physiologie à Georges-Pompidou et Necker, révèle que près de deux tiers des écoliers présentent un déficit d’hydratation (Etude réalisée par l’Institut européen d’expertise en physiologie (IEEP) pour Nestlé Waters France auprès de 529 enfants de 9 à 11 ans.

Il ne faut pas attendre d’avoir soif pour boire. Car lorsque c’est le cas, c’est qu’il est déjà trop tard.
Hydrater son corps en quantité suffisante et de manière régulière est l’une des clefs.

L’eau n’est pas le seul apport hydrique de notre quotidien : Il ne faut pas oublier les légumes et fruits par exemple.

– L’alimentation
Selon wikipédia: « L’alimentation est le domaine de tout ce qui se rapporte à la nourriture permettant à un organisme vivant de fonctionner,  de survivre. »

Donc si je donne une bonne alimentation à mon corps, alors je lui donne toutes les chances de ce coté là.
Une alimentation trop riche aura des répercutions négatives sur le corps (mauvaise digestion, prise de poids, constipation…)
L’idéal pour une bonne alimentation est d’utiliser le principe des  3 V du docteur Christian Tal Schaller:
. Végétal ( l’homme est à l’origine herbivore. )
. Vivant ( les aliments crues sont remplies de leurs vitamines et enzymes.)
. Varié ( nous permet de se faire plaisir avec des produits d’origine animales et/ou  industriels.)

Au plus, je me rapproche de ce principe, au plus je me rapproche de ce que je suis. Car je me nourris de ce qui provient de la nature et le fait de manger les fruits et légumes crus, cela me donne et procure un bien fou pour mon organisme. Cela ne m’empêche pas de me faire plaisir tout en répondant à mes besoins nutritifs fondamentales.

Quand mes trois besoins vitaux sont pleinement satisfait je suis aligné avec moi et plus disponible pour ce que j’entreprends .

 

2 réponses sur “Les 3 besoins fondamentaux pour être au top de ces capacités.”

  1. bonjour,
    Je rejoins tes idées sur la respiration, maman de 4 filles. J’ai appris à la dernière a se calmer le soir pour s’endormir en respirant lentement. Maintenant elle le fait d’elle même quand elle se sent énervée et me dit je vais faire ma respiration …

    1. Bonjour Ginette et félicitations!! Tu fais là, un grand cadeau à ta fille car ainsi elle apprend à se responsabiliser et ainsi être plus sereine avec elle. Bravo!!
      Merci pour ce retour et bon courage. Ce principe de respiration est valable pour tout le monde puisque nous fonctionnons tous de la même façons.
      Alors respirons tous pleinement et nous nous porterons de mieux en mieux.
      Jérôme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.