Qu’engendre le nouveau?

Qu’engendre le nouveau?

« Nouveau » selon le dictionnaire de l’internaute prend plusieurs sens.
. Sens 1
Qui existe depuis peu de temps. Apparu récemment.
. Sens 2
Original, inédit.
Exemple: Cette nouvelle technique est révolutionnaire.
Synonyme: inédit
. Sens 3
Qui vient à la suite de quelque chose et le remplace.
Exemple: Il a trouvé un nouvel emploi.

Le nouveau est omniprésent.
Il se trouve dans tous les domaines de vie:
. Sentimental
. Social
. Professionnel
. Financier
. Spirituel

Il laisse place normalement à l’ancien, hors il arrive bien souvent que l’on arrive pas à se détacher aussi facilement de l’ancien, pour différentes raisons:
. les habitudes que l’on a pris avec les anciennes personnes, choses, situations,
. les affects que l’on peut placer dans chaque situation, choses et personnes,
. les souvenirs,

Et au plus nous attendons à accepter et vivre avec le nouveau et au plus nous vivons avec la dualité du nouveau et de l’ancien.
Le nouveau est souvent plus rapide mais il demande un temps d’apprentissage considérable.
Alors que l’ancien est acquis mais est souvent plus lent que le nouveau.

Donc pour acquérir du nouveau, il faut être prêt à se lancer bien souvent dans une part d’inconnu et pas forcément rassurante, qui peut demander un temps d’adaptation et d’intégration.
Un chose toute simple peut très vite devenir compliquée pour celui qui ne maîtrise pas.
Et comme bien souvent, nous évoluons tous à des niveaux différents, il n’est pas inscrit sur chaque individu, le niveau qui nous est adapté.
Nous pouvons très vite dans ces cas là, se retrouver dans une situation délicate à gérer surtout si nous débutons tout juste dans un domaine.

Bien souvent, nous devons passer par la phase « apprentissage », mais est ce que nous nous donnons les moyens et surtout le temps pour y parvenir?

De plus le « nouveau » fait état à la différence, je n’ai plus ce que j’avais avant.
Il y a donc plusieurs étapes pour que cela puisse être intégré et accepté par moi.
Il y a une phase d’acceptation, oui il me faut accepter le nouveau, si je n’ai plus l’ancien. L’acceptation est souvent plus simple dans ce cas, puisque je n’ai pas l’impression d’avoir le choix pour « accepter », pour continuer.
Par contre dans le cas où j’ai à faire au nouveau et à l’ancien, là un choix conscient se fait, puisqu’il y a le nouveau et l’ancien, tous deux sont présents.
Les deux fonctionnent pour avancer et les deux ont des avantages et inconvénients, pourtant un choix s’impose.
Car faire les deux pour une même chose, fait état d’une répétition pour obtenir un même résultat. Il est clair que cela peut donner lieu à un comparatif, mais aussi à une perte de temps, car il nous faudra passer beaucoup plus de temps sur l’ancien et le nouveau que sur l’ancien ou le nouveau.

C’est pour cela qu’il est préférable d’être clair dans ces choix, au plus je suis clair avec moi et dans ce que je veux, au plus il sera facile de me positionner dans le « nouveau » ou « l »ancien ».

Après, il est clair que toutes chose à une durée de vie, que tout est cyclique et que le nouveau aujourd’hui deviendra ancien dans le futur. Et qu’au bout d’un moment, certaines personnes s’intéresseront à nouveau aux anciennes choses. Car tout n’a pas été découvert.

Tous les domaines de vie, ont bien été compartimentés c’est pour cela que nous retrouvons quasiment un métier pour chaque spécificité de la vie.
Et étant donné que le nouveau est omniprésent, si je ne prend pas le temps de me former continuellement et bien je prends vite du retard.
Mais du retard par rapport à qui et à quoi?

Du retard par rapport à l’évolution de la vie.

Je vois que chaque année, naissent de nouveaux mots dans le dictionnaire et certains sont retirés.
De nouvelles personnes naissent lorsque des personnes meurent.
Un équilibre né grâce au nouveau.

Si je n’ai que des anciennes choses alors une forme de rejet de la société s’installera car je serais trop différent de la moyenne.
Tout comme si je n’ai que de nouvelles choses, une forme de de rejet s’installera car trop différent.

Dans les deux cas, si je ne me trouve pas dans une zone qui m’est confortable mon corps pourra me faire ressentir diverses douleurs (maux de dos, angoisse, stress…)
Et si je ne n’en prends pas conscience, je peux très vite tombé dans un cercle vicieux.

Cependant, maintenant si je suis décidé d’avancer avec mon temps et que j’adhère facilement au nouveau, il me sera alors très facile de me détacher des anciennes.
Ainsi, je gagnerai en rapidité et en productivité.

Dites moi en commentaire, si vous arrivez à vous faire rapidement aux nouveaux ou avez-vous du mal à faire la transition?
Si oui, à quel niveau? Et comment faites vous pour y remédier?

Au plaisir et à très bientôt.

2 réponses sur “Qu’engendre le nouveau?”

  1. Merci pour tes articles qui contiennent toujours du contenus riche 🙂
    Est ce que tu pense que de nos jour nous ne sommes pas forcé de laisser partir une partie de l’ancien pour laisser place au nouveau pour ainsi suivre l’évolution de la société ? Pour certaines personnes je pense qu’il est nécessaire de faire le tri dans l’ancien intérieur et extérieur de nous tout en y gardant une partie afin de ne pas créer l’écart, la différence et le rejet dont tu parle.
    Lorsque nous nous formons, nous créons déjà une part de rejet de la société car nous ne faisons pas partie du % de personnes normales, et cette transition devient assez compliqué pour ma part depuis quelques mois, mais je pense avoir une partie de la solution qui me conviendrais. Prendre mon temps pour faire le pour et le contre, continuer à m’intéresser au nouveau de la société et réduire mes pensées du nouveau intérieur afin de rééquilibrer l’ensemble.
    Bonne fin de semaine mon coach de vie 🙂

    1. Hello Léa,

      Merci pour ton commentaire et tes questionnements qui montrent ton envie d’avancer et affine ta personnalité.

      À vrai dire, en ayant accompagné des centaines de personnes, j’ai pu observer que d’un individu à un autre. Nous pouvons ressentir être forcés d’avoir à changer comme nous pouvons ne pas l’être et que cela, se fasse tout naturellement.
      Tout dépend de là où tu parts de ta vision et comment tu veux qu’elle évolue.
      Une chose est sûre, c’est que tout ce qui finit par stagner « meurt ».
      Il n’y a qu’une chose qui est perpétuelle, le « changement ».
      Si tu arrives à t’accorder avec celui-ci, alors tu entres en harmonie, avec ton intérieur et ton extérieur.
      Dans le cas contraire, tu as des réglages, des ajustements à opérer, qui peuvent durer plus ou moins longtemps et être plus ou moins douloureux en fonction de chacun.

      Merci de nous avoir donné ta solution, pour faire face à cette transition, ou autrement dit ce réglage à faire pour entrer en harmonie.

      À très bientôt.

      Jérôme Coach de Vie ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.