Planifier ses envies

Chers lecteurs et chères lectrices passionnés par mes aventures (hi hi hi !),

Respecter son ressenti et laisser libre cours à ses envies.

La narration de ma rencontre avec Fernande reprendra un peu plus tard, car même si j’ai vécu des moments mémorables avec elle, il m’est difficile de m’y replonger actuellement. Non pas que cela soit dur. C’est seulement parce que je n’ai pas l’envie d’une simple narration des événements. Quand j’écris, j’ai avant tout besoin que les choses soient naturelles, qu’elles viennent/sortent d’elles-mêmes. J’aime écrire pour inspirer, pas seulement pour raconter.

Aujourd’hui, j’avais donc plutôt l’inspiration de laisser libre cours à l’écriture. Ecriture intuitive, je crois que c’est comme ça que ça s’appelle. Alors allons-y ! Je vais écrire ce qui me vient. Je reviendrai certainement dessus, mais ce ne sera que pour améliorer la qualité et la fluidité de votre lecture et de sa compréhension.

Retour sur le contexte de cette fin d’année 2018

Après une fin d’année 2018 forte en belles émotions, ce que je raconterai vraisemblablement lorsque j’aurai pris un peu plus de recul sur elles et leur sens profond, je suis maintenant arrivée dans une phase de (re)construction. Non pas que j’ai été détruite, non. C’est seulement parce que je me suis sentie un peu perdue sur mon chemin de vie. Je ne savais plus trop où j’allais, ce que je voulais pour moi, pour mon entreprise sur le web. Je n’arrivais pas à désirer autre chose que de profiter de la belle énergie du moment présent et de l’amour que je venais de retrouver…

Jérôme et son coaching sont arrivés peu avant ce moment-là et m’ont permis de commencer à m’y retrouver. A ME retrouver : dans ce que je suis (défauts, qualités), ce que je veux …etc.

Grâce à ça, j’ai commencé à (re)construire mon quotidien. (Re)construire, dans le sens de « rétablir les fondations », pour que ce quotidien soit constructif et plein de sens, malgré ma situation.

Quelle situation ? En voici quelques détails.

« Mais quelle est donc la situation dont tu fais référence Ludivine !? » vous demandez-vous.
Alors, si vous ne me connaissez pas encore… Comment c’est possible ça ? On est en 2019 quand même ! (*), vous allez connaître l’essentiel grâce aux quelques lignes suivantes :

J’aime parfois, mais toujours gentiment et à dose homéopathique, « me la péter »(*) comme on dit !
Mais en fait, j’ai surtout beaucoup d’humour et d’auto-dérision ! Je suis très humble et plutôt discrète en groupe ou en société. J’arrive à me lâcher seulement quand je suis en confiance.

Je suis un p’tit bout de femme de bientôt 38 ans, en situation de handicap lié à une maladie génétique invalidante.

En raison de ma santé et de ma fatigabilité particulière, je ne travaille plus depuis quelques années, mais avant, j’étais formatrice pour adultes et j’aidais les personnes à réacquérir les compétences dont elles manquaient : en français, en maths, en bureautique, en informatique, en biologie, en physique/chimie …etc.

Depuis 2017 et dans l’esprit de pouvoir continuer à travailler malgré la maladie, à me sentir utile à la société en quelque sorte, je développe mon activité en ligne pour continuer d’aider les personnes autour du français :

  • Celles qui ont besoin d’être relues et corrigées (les auteurs, ou ceux qui ont des sites web),
  • Celles qui veulent progresser en français. Pour elles, j’ai conçu une formation en ligne ultra géniale qui vous redit seulement l’essentiel à savoir (sans tout ce jargon scolaire inutile) pour vous débrouiller à l’écrit et vous réconcilier avec le français.

Malgré tout ce que j’ai mis en place jusqu’à présent (la technique et tout et tout), je n’arrive pas encore à atteindre ma cible et à en retirer des revenus réguliers.

Ecrire

C’est pour cela que, depuis le coaching avec Jérôme, je réapprends à optimiser ce temps que j’ai en mettant en place des créneaux d’écriture.

Cette envie d’écrire, je l’ai vue ré-émerger il y a quelques mois. Une envie d’écrire pour inspirer. Parce que je vois bien que lorsque j’ouvre la bouche pour parler de moi, vos yeux et vos oreilles sont tout grands ouverts…

J’ai surtout pris conscience de ma capacité à inspirer depuis mon voyage au Québec.

En effet, j’y suis partie deux mois l’an passé (mai et juin 2018) après ma séparation sentimentale. Je suis partie toute seule avec mon fauteuil roulant manuel, mon fauteuil électrique m’ayant lâchée la veille du décollage ! Shit !

Pour respecter mes besoins de repos au quotidien, j’avais pioché dans mes économies pour louer un camping-car tout du long de mon voyage. Ceci afin certes, de faire le tour du pays, mais aussi pour aller rencontrer « pour de vrai », les amis virtuels que je connaissais sur Facebook.

Une folle envie, mais des difficultés pour y arriver.

A mon retour, je vous le disais, j’avais l’envie d’écrire sur ce voyage, mais je ne savais pas comment faire, et j’étais aussi et surtout envahie par un sentiment d’imposture, je me sentais illégitime. Je ne vais pas en parler plus longuement ici parce que j’ai déjà évoqué cet aspect dans mon premier article.

Par contre, aujourd’hui et parce que c’est l’inspiration du moment qui me vient (Je rappelle que je suis en mode « écriture intuitive pour inspirer. »), je vais évoquer avec vous ce que je suis en train de remettre en place pour m’aider à écrire et (re)construire mon quotidien. Pour que cette tâche d’écrire, passe de la simple envie à la concrétisation.

Mon secret pour écrire + 1 cadeau

Pour que cela devienne concret, j’ai tout simplement remis en place un système que j’utilisais pourtant déjà, avant de partir en voyage : un simple emploi du temps, tout aussi simple que celui des cours que j’avais au collège ou au lycée.

Mon côté généreux vient là de s’exprimer spontanément en moi, et j’ai l’envie de vous faire un p’tit cadeau ! J Vous allez pouvoir télécharger mon modèle de planning ici gratuitement, au format Excel (modifiable) ou PDF (directement imprimable et établi pour le mois.)

Vous pourrez ainsi vous essayer à l’utiliser, pour vous l’approprier ou bien vous rendre compte le cas échéant, que ce n’est pas un fonctionnement qui vous convient.

Je l’ai conçu pour qu’il tienne sur une demi-page au format A4 (soit, au format A5).  J’imprime celui des deux prochaines semaines puis je les colle dans mon Bullet journal. Je le plus possible en vue, sous mes yeux (devrais-je dire plutôt « sous mon œil »J.

Ma méthode pour le remplir

Dans ce simple tableau sur Excel, je consigne toutes mes activités pour chaque jour de la semaine : mes rendez-vous, mes temps de repos, ceux consacrés aux courses, au ménage, aux lessives…etc.

Une fois que tous les impératifs sont calés, je prévois les créneaux pour répondre à mes besoins et/ou mes envies : la méditation, la lecture, et l’écriture !

Je dirais même que, l’écriture pour moi devient un impératif. Si je veux m’y entraîner et développer mes capacités à, je dois décider de pratiquer cet art de manière régulière.

Quand j’ai fini une activité, je la raye puis je m’octroie un petit temps pour moi, pour me féliciter.

Le soir, je fais le point : ai-je pris du retard sur ce qui était prévu ? Pourquoi ? (Je rattrape mon retard en premier le lendemain.).
Je regarde aussi la veille au soir ce qui est prévu pour le lendemain. Cela m’évite de me réveiller en pleine nuit pour tenter de m’en rappeler.

Le matin même, je revois encore mon planning, ce qui me remet en mémoire les tâches prévues pour aujourd’hui.

Et vous, planifiez-vous vos journées ? Utilisez-vous un planning ? Et si vous avez téléchargé le planning, est-ce que celui-ci vous a aidé et en quoi ?

N’hésitez pas à partager tout ça en commentant.

A bientôt !

Ludivine

3 réponses sur “Planifier ses envies”

  1. tu me connais Lu, pour moi c’est l’HORREUR !!! j’ai eu des frissons en téléchargeant !
    cela-dit je suis certaine que cela peut aider……….. et tu as raison de partager tes « méthodes »
    en ce qui concerne le « travail » d’écriture, je pense que toute approche est bonne (structurée, intuitive, spontanée…) dès que le besoin ou l’envie est sérieux, nécessaire, vital parfois……..
    alors je te souhaite un Joyeux Planning 2019 ! bises
    de TVT

    1. Oui, je sais que pour toi c’est une horreur. Mais pour moi aussi : si je m’arrête sur le fait que je ne suis pas en train de faire ce qui est prévu à l’heure dite. J’essaie d’aller au-delà, de me dire : « OK, et bien si tu n’as pu le faire maintenant, tu le feras plus tard. » C’est un contrat entre moi et moi. Et concernant mes créneaux d’écriture, je ne prends aucun risque à ne pas les respecter. Sauf peut-être celui de la déception, liée à la procrastination.
      Après, je sais par exemple que si j’ai un travail à rendre pour quelqu’un d’autre, bizarrement là je vais réussir à respecter mon planning.
      En écrivant ici sur le blog de Jérôme, c’est un bon entraînement ! 🙂

      1. bravo mon tit clone ! tu as un VRAI but dans l’écriture : AIDER et pour cela je t’admire mais mais mais ne te « torture » pas !

        Respecter un planning pour un « travail » ok mais pour le reste fais comme moi : attend le « déclic » 😉

        CARPE DIEM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.