Wouah: est le résultat. 1/3

Bon les amis, l’heure est importante et je décide de la vivre, de vous la partager pour vous permettre vous aussi d’obtenir ce résultat pour vous.

Alors, je vous informe que cet article se déroulera en 3 volets.

Déjà, c’est important pour moi car en écrivant cela, je vais vous échanger un moment de ma vie et de nombreuses pépites, pistes.

C’est similaire à une chasse aux trésors et où l’évolution dans le temps est considérable.

Wouah: est le résultat que je ressens en ayant écrit ce partage.
Je vous souhaite une excellent lecture et au plaisir.

Je vais donc vous partager ma journée d’hier qui fut riche en rebondissements car j’étais déterminé à trouver une solution.
Je me suis alors décidé de me faire confiance sur cette journée et d’y aller jusqu’au bout sans lâcher.
Pour atteindre l’excellence de qui je suis, je dois commencer, chose qu’en réalité je n’ai qu’effleuré soit avec des professionnels qui m’accompagnent, soit avec moi qui m’accompagne et là bien souvent, cela ne durait que quelques secondes, minutes et pour vraiment être gentil avec moi, quelques heures en regroupant toutes les pauses, où les fuites que je prenais ou trouvais.

Je voulais être fier de tenter ma chance à me rapprocher un peu plus de moi et voir ce que cela donnerait.

Arghhh j’avais écrit un super long mot, j’étais heureux de l’avoir fait et paf plus de batterie.
Alors, je suis rentré chez moi pendant que ce mot avait été sauvegardé et bien non.
Il est clair qu’une part de colère en moi est montée puis elle est partie car je suis heureux d’avoir compris ce que je ne comprenais ou plutôt cette joie de vivre que j’avais et vous m’y avais aidé grandement.
Pour en arriver à ce résultat, j’ai démarré à me pencher dessus sincèrement à partir de 13h25 et il est 21h25 soit 8h de réflexion pour un résultat extraordinaire que je vais vous partager du mieux que je peux et dans la limite des conditions actuelles que je vis.
Pour vous planter le décor, je suis au milieu de la pampa au bord de la Seine, avec 6% de batterie et pour finir vous connaissez à approximativement l’heure.
Et c’est marrant car à cet instant même, j’entends le coucou chanter et non ce n’est pas que les horloges et mes humains qui savent dirent  »coucou ».
Oui j’en reviens au résultat que je souhaite vous partager puisque vous y avez contribué.

Pourtant, j’avais ma tête qui me disait que j’ai plein de choses à faire, mais pour ne pas l’entendre au matin, j’ai dormi.
En me levant, j’ai pris un jus de betterave, pomme, curcuma, citron. Puis j’ai à peine rangé mon bordel que j’ai été attiré par la cuisine et là je trouve une boîte de céréales de 750g, je m’enfile 700g, j’entends la juste réflexion de la personne qui m’a aidé à traverser toutes mes épreuves  »est-ce que tu manges parceque tu as fin ou parceque tu t’ennuies ? »

A vrai dire aucune des deux réponses ne me convient. Sauf que cette fois-ci, je me suis permis d’être honnête avec moi, car j’étais seul face à moi et parce que je suis resté déterminé à trouver une solution.
Je n’avais pas de réponses à première vue, je suis alors resté compatissant avec moi pendant que je mangé. Par contre je continuais à me poser la question: « pourquoi je mange? »
J’ai commencé à me détendre car je ne m’interdisais pas de ne pas mangé.Je me suis alors posé à nouveau cette question et là une réponse sort:
« Je mange parce que je ne vais pas bien ». J’avoue que le dire n’est pas évident car je n’ai pas d’argument pour défendre cela.
Alors je mange et je sais que j’ai retrouvé un poids au dessus de ce que j’étais avant mon accident de 2006.
Je m’enveux, je ne comprends pas.
Okay, je m’autorise à ressentir ces émotions pour les vivre et non plus les fuir comme avant car je veux obtenir un autre résultat que celui que je connais déjà.

A peine calmé de ces émotions douloureuses en moi, une pensée arrive « prépares toi, c’est la fête des voisins et tu es inscris donc tu dois y aller pour continuer à être bien vu. »
Je n’ai rien préparé comme repas alors, j’apporte une brique de 1,5l de jus pommes, 80 gobelets, et un pot de moutarde où il doit rester 85% de sa quantité.
On me dit de poser le tout sur ma table, je me sens mal à l’aise et honteux.
Je fais un effort pour essayer de m’intégrer, dire bonjour à ceux que je connais et connais pas. Je suis mal à l’aise, l’ambiance ne me plaît pas. Je m’assois plus où moins où l’on me dit de m’asseoir consciemment ou inconsciemment, soit en fin de table.
Des chips, un style de cake roulé pizza crème blanche, coupée, ce tout es devant moi. Là, par contre je m’ennuyais, alors pour camoufler cela et mes mauvaises émotions intérieurs, j’ai sauté dessus tout en m’observant faire et en cherchant à rester le plus bienveillant possible.
J’avoue que c’était douloureux intérieurement, je n’avais pourtant pas d’autres meilleures solutions pour me sortir de là. À vrai dire j’avais une forme de peur qui me clouait sur place, qui me tétanisait.
Bref au bout d’un moment tout le monde se met à table et tous les plats arrivent, salades de pâtes, salades de tomates, concombres, de la viande, du poisson,  du mafé.
Intérieurement et extérieurement c’est vraiment dur pour moi, car j’ai grandi avec de nombreux blocages de nourritures. Par exemples, j’avais des hauts de coeur. avec de simples légumes en bouche, aujourd’hui ca va nettement mieux et c’est pour cela que j’ose vous en faire part de blocage que j’ai su dépasser avec le temps, la compréhension, la compassion et ce non jugement.

Pour complexifier cela, je suis le seul français d’origine, résident de l’immeuble dans lequel j’habite, présent au repas.
Il y a une mixité de cultures, de langues entre les dialectes d’Afrique, du russe, de l’arabe et du français avec les professionnels présents.

Bref c’est pas cool et j’ai plein de choses à faire d’autant plus que j’ai accompagné mes clients jusqu’à leurs envol ce qui fait que je n’ai plus de clients pour l’instant, donc CA=0

Qu’est-ce que je fous bordel? Je ne sais pas et je ne comprends pas.
Je suis comme bloqué…

Voilà la première partie de cette trilogie.
La semaine prochaine nous verrons comment je sors ou pas de cette situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.