Ma vie est magique et je l’ai oubliée: 2ème partie.

La première réponse qui me vient, c’est l’indépendance et chercher à se détacher de la dépendance, de réaliser et vivre un sevrage.

Ce qui amène à devoir faire un virage à 180°, un demi tour complet.
Cela demande du courage, de la détermination, de l’envie, de l’Amour pour son choix car tenez vous bien, vous allez vous retrouver dans le sens contraire de tous ceux que vous suiviez avant.
Ce qui revient à avancer dans le sens contraire des autres ou encore reculer dans l’avancée des autres.
Est-ce bien?
. Oui et non, car c’est un peu refaire le même chemin avec un angle de vu différent.
Un angle qui n’a jamais été abordé dans le passé, donc c’est chaud, vraiment chaud.
Autrement dit cela demande, une remise en question personnelle et une volonté d’acier pour garder sa vision et son objectif en tête.
Sans quoi, les risques de rechutes sont nombreuses, voire très nombreuses et même quotidiennes.
Alors le minimum pour aller jusqu’au bout, c’est d’être prêt à embrasser et à accueillir cela.
Un arbre fruitier demande du temps pour passer de la graine à la germination.
De la germination à la naissance,
De la naissance, à la croissance,
De la croissance, à la maturité,
De la maturité, à l’ensemencement,
De l’ensemencement, à la fécondation,
Et de la fécondation, au fruit.

La route est longue avant d’en arriver à un chemin sûr, constructif et répétitif où les fruits deviennent automatiques et de bonnes qualités. Car à ce moment, les fruits obtenu entre dans la gamme de l’exceptionnelle et donc de luxe.
Pourtant recevoir un bon fruit n’a rien de luxueux à vouloir.

Avoir un bon fruit, demande simplement du temps et de se donner les moyens pour.
La fusion du temps et des moyens donne d’excellents fruits, à condition bien sûr d’en connaître les justes mesures.
Sans quoi les résultats obtenus deviennent chaotiques.

Chaque résultat est différent et chaque être est différent, alors obtenir deux fois le même résultat est impossible. Et pourtant c’est ce que nous souhaiterions tous.
Maintenant, deux résultats différents n’est pas représentatif de deux résultats opposés.
C’est possible, par contre ce n’est pas une certitude.

Alors comment réussir à tenir dans le temps avec une obtention de fruit et donc de résultat?

Avec son expérience, ses choix, ses envies, sa vie, autrement dit sa personnalité toute entière sans tabou.
Autrement, l’interdit entre en ligne de compte car des tabou en soi sont restés présents.

La base de ce chemin est la découverte, l’observation, la prise de recul, les tests, les essais, la persévérance. Sans quoi le fruit à pour risque de ne pas voir le jour.

Autrement dit, ce chemin va demander quelque peu ou encore beaucoup de temps.

Êtes vous prêts à relever ce défi?

. Oui, car refaire un chemin avec un angle de vu différent permet de la clarté dessus et clarifier sa vision de départ et l’ajuster en fonction des nouvelles choses vues ainsi que l’entrée en contact des nouvelles personnes croisées.

. Non, car cela cultive une vigilance permanente, une incompréhension entre soi et les autres qui dure dans le temps, ce qui a pour conséquences de nombreuses tensions, frustrations, de nombreux accidents et incidents.

Que choisissez-vous?
Dans tous les cas vous êtes avertis, ce qui vous permet de choisir clairement ce que vous avez décidé pour vous. Et non en fonction de quelqu’un d’autre, car là serait votre plus grande erreur: à savoir vivre une vie qui n’est pas la votre.

Il est difficile de vivre sa vie et il est tout aussi difficile de vivre une vie qui n’est pas la notre.

Quitte à en chié, je préfère maintenant choisir pour quoi j’en chie.
Chose que je ne savais pas avant. Car je ne pensais pas avec mes pensées, je pensais simplement avec les pensées que j’avais apprises: à savoir très limités.

Ce processus, cet apprentissage, ces pensées, je les connais bien, voir trop bien.
Ce qui fait que j’arrivait à me faire peur sans avoir rien fait de concret, juste en projetant les pensées que mon extérieur me donner.

Est-ce que je savais ce qu’ils me donnaient?
Moi, non. Mais eux apparemment oui.
Donc naïf comme je l’étais j’y allais.
Vous savez comme les enfants qui acceptent les bonbons que les adultes proposent en échange de bien autre chose.
Maintenant, je me suis rendu compte que les bases de ces adultes, mènent à des résultats bien différents.
. Il y en a qui les donnent avec générosité, bienveillance et boncoeur.
. Alors que d’autres le font avec intérêts, seul l’appât du gain est montré, le « piège » ne se découvre que les faits.

Ma naïveté, c’est réduit grâce à l’expérience que je me suis offerte.
Je n’avais pas les moyens pour m’offrir cette expérience avant. Ce qui ne veut pas dire que je n’ai pas connu d’expérience.
J’ai simplement connu des expériences non désirées et donc des résultat non désirés.

Est-ce que c’est bien?
. Tout dépend de la vision que nous portons sur soi:
– Certain diront que oui.
– Certain diront que non.

A. Einstein, nous explique dans ses travaux que les deux ont raison:
– sauf que ceux qui ont dit « oui, c’est bien », seront plus heureux,
– Alors que ceux qui ont dit « non, ce n’est pas bien », seront malheureux.

Cette description, c’est quelque chose qui pour moi était évident et simple à maîtriser. Maintenant, est-ce que j’avais conscience de ce processus avant?
Bien-sûr que non car cela était une norme pour moi, c’était normale.

A. Einstein, nous dit que « l’Amour c’est la synchronicité des opposés. »
. Qu’est ce que cela veut dire pour vous les amis?
. Qu’avez vous compris les amis de cet article?
. Et surtout avant toute autre chose, qu’avez vous retenu, jusqu’ici?

La suite, la semaine prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.