Ma vie est magique et je l’ai oubliée: Synthèse et ouverture.

Pour oublier quelque chose il faut en avoir eut conscience à un moment donné de sa vie.
Ce qui fait que toutes les choses et moments vécus ont bien été un jour présent.

Hors qu’est-ce que le présent?

Est-ce que j’oublie le présent?
Est-ce que je me souviens du présent?
Est-ce que je vis le présent?
Est-ce que je pense le présent?
Qu’est-ce que je fais de mon présent?
Comment j’utilise mon présent?

Le présent est le seul moment où j’ai un réel pouvoir d’action, pour transformer ma vie afin de la vivre.
Alors qu’est-ce que j’en fais de ce présent?

Plusieurs solutions s’ouvrent à moi, à toi, autrement dit à nous car selon:
– notre histoire personnelle,
– notre parcours de vie,
– nos choix,
– nos décisions,
– notre degré de dépendance,
– notre degré d’indépendance,
– notre degré d’interdépendance et bien les solutions vont diverger plus ou moins grandement.

Nous trouverons des solutions plus ou moins communes ou encore des solutions extrêmes. Tout dépend de ce que nous voulons au plus profond de nous.
Toutes les solutions possibles sont présentes, ils ne restent qu’à les essayer pour:
– les voir,
– les entendre,
– les ressentir,
– les goûter,
-et les toucher concrètement pour les intégrer complètement.

* Pendant mon présent, je suis dans le déni de mon passé,
Je rejette en bloque ce qui c’est passé et je mets en pratique la méthode COUÉ,
« je vais bien, tout va bien. »

Est-ce la solution?
Sur du cours terme ça l’a été pour moi.
Cependant, cela n’a qu’un temps, car j’étais entré dans une forme de déni de mes besoins présents. Et ça, mon corps n’a pas apprécié sur du long terme.

* Pendant mon présent je peux penser à mon passé.
En pensant à mon passé, je vis dans mon passé.
C’est là, la meilleure solution d’être triste surtout si aucune autre action que penser n’est exercée dans le présent.
Je dis cela pour les faits et les événements marquants, tragiques et dramatiques survenus au cours de notre passé.

La petite astuce exercée pour mieux digérer ces faits et événements marquants, c’est l’action. A partir de ce moment là, il reste quel type d’action est faite pour toi et te correspond le mieux?
– Le sport (course, gym, vélo, le yoga, la méditation, la danse…)
– L’art (le dessin, l’écriture…)
Car oui j’ai le droit de penser à mon passé. Et il est important de digérer un maximum de chose de son passé, sans quoi sur le long terme, c’est la « constipation » et tout ce qui va avec.

Il est important de prendre conscience rapidement pour éviter les effets néfastes du déni que mon passé à fait de moi la personne que je suis Aujourd’hui. Et que sans ce passé exact, je ne serais pas celui que je suis Aujourd’hui.
Il y a certes encore des événements vécus et que je découvre encore qui éveillent en moi des douleurs, des frustrations et des incompréhensions plus ou moins grandes.

Avec du recul, je dis « tant mieux ».
Par contre sur le moment présent, lorsque cela m’arrive, je n’ai pas la même réaction.
C’est plutôt du style: « allez c’est reparti pour un tour », « c’est encore pour moi », « ça va passer »,…
Et je ne changeais rien, maintenant que j’ai conscience de cela, je repère beaucoup plus facilement les moments où cela me touche en profondeur.
Lorsque je capte ce moment là précis, je me rend compte que j’ai le choix:
– Agir, réagir, ne rien faire ou observer.

Ce choix là, dépend de moi et rien que de moi:

– « Agir », cela demande de l’entraînement et de l’observation amenant à une forme de maîtrise.

– « Réagir », cela survient souvent naturellement et de manière instinctive. Ce qui laisse peu de marge pour « manoeuvrer » et donc « évoluer » dans le temps.
Lorsque la réaction se manifeste c’est le coté animal en nous qui émerge soit par:
. L’attaque,
. La tétanie,
. La fuite,
Maintenant, prendre conscience de ces différentes réactions donnent la possibilité de comprendre un peu plus ce qui s’opère et se joue en soi au moment ou ce moment précis se fait ressentir.

– « Ne rien faire », c’est quelque part être spectateur, sans aucun pouvoir possible sur la scène de la vie.
Bien souvent, je me suis trouvé à ce rang là et d’ailleurs qui ne s’est pas retrouvé à ce rang là pour découvrir la vie et sa vie?
Des fois le coût, à ne rien faire est démentiel.

– « Observer »,
C’est être un spectateur actif. Concrètement, c’est faire bosser son cerveau, sa mémoire visuel, spatiale, temporelle.
Voir ce qui se joue dans la vie en tant que spectateur à des avantages et aussi des inconvénients.
En avantages: Observer, amène un savoir plus précis du détail et la répétition de cette observation active ouvre de nouveaux schémas neuronaux. Ce qui à la longue permet d’acquérir une maîtrise.
Inconvénients: Cela demande du temps et des fois beaucoup de temps avant de commencer à percevoir et ressentir quelque chose de significatif.
Cela va de soi que la volonté, la persévérance, la rigueur soient de mises.

Observer est un art à part entière.

* Pendant mon présent, je peux penser à mon futur.
C’est là une bonne façon pour être inquiet, surtout si une petite ou grande partie de notre passé n’a pas été digéré.

Petite astuce, pour penser à son futur il est important de se trouver dans une situation et une sensation de calme intérieur, pour mettre un maximum de stabilité dans celui-ci.
Plus je manifeste de la stabilité en parlant de mon futur et plus j’ai de chance que ceux-ci se réalise.

Je suis le créateur de ma vie présente et je n’ai de pouvoir d’action que sur mon présent.
Je remets chaque chose à sa place car chaque place à sa chose.
Ce qui n’interdit en rien d’utiliser les choses pour réparer, vivre et construire un nouveau lendemain.

Autrement dit, j’utilise mes outils à disposition pour « réparer » mon passé, « vivre » mon présent et « construire » mon lendemain à partir de mon présent.

Nous pouvons être les architectes de notre vie.

Ce qui est impératif, c’est de remettre ensuite les choses à leur place pour éviter toutes les contrariétés qui en découlent (perte de temps, énervement, doublon, tension et j’en passe.)


Et vous les amis comment vivez-vous votre vie?
Que ressentez-vous dans votre vie?
Où en êtes vous?

Essayez et vous verrez 🙂







Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.