Le « Come Back »

Ça y est les Amis je reviens de ma « Pause », une Belle, Bonne et Grande pause qui permet d’arriver dans cette nouvelle Année 2020 ressourcé et « frais comme un gardon ».

D’ailleurs, je vous souhaite mes Amis tous mes voeux les meilleurs pour cette nouvelle Année 2020.

Cette Année 2020 s’annonce exceptionnelle sur plusieurs points et c’est ce que nous verrons dans cet article, au travers 3 éléments:
. la préparation de cette nouvelle Année au cours de ma « pause »,
. le programme entrepris pour cette Année 2020.
. le bilan à venir pour cette Année 2020.


Alors commençons avec un premier clic pour « Lire la suite. »

Oui les Amis vous êtes les Acteurs de votre changement et il n’y a que vous qui pouvez le découvrir dans son entièreté.

Maintenant la découverte de ce changement peut se faire avec différents outils et ils y sont nombreux. Or tous les outils présents ont une efficacité différente d’une personne à une autre.

C’est pour cela qu’il est important d’en essayer plusieurs puis d’en faire une « pause » pour prendre du recul afin de faire du tri et prendre le meilleur de chaque outil, voir même se séparer de certains outils.

Cela est propre à chacun et ne peut se réaliser qu’en passant par l’expérience.
Pour connaître et prendre conscience dans son entièreté du « goût », il est indispensable d’entrer en « Action ».
Ce n’est qu’en goûtant que je pourrais donner mon propre Avis.
Plus j’attends pour goûter une Chose, un Aliment, une Action plus je prends le risque de me laisser influencer dans mon choix et donc de mon résultat possible.

. la préparation de cette nouvelle Année au cours de ma « pause »,

Le 17 Octobre 2019 était la date de mon dernier article de la l’Année 2019.
« Dernier » car à ce moment, je décide de faire une pause pour y voir plus loin, pour essayer de nouvelles choses, rater des essais, rencontrer des personnes, bref vivre autrement pendant cette pause que je me suis offerte et m’a fait le plus grand bien.

Bon je vous avoue qu’au moment où j’ai décidé de prendre ma pause, beaucoup de d’éléments dans ma vie étaient flous. Ce qui faisait que je me sentais dans une forme de frustration désagréable à vivre au quotidien.
Je savais à ce moment là que je ne voulais plus de cela, alors j’ai écouté celui qui m’a bien fait cogité, mijoté, à savoir: Albert Einstein, au travers sa phrase que j’ai déjà précité dans mes précédents articles:

« La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent » La citation est attribuée à Albert Einstein

J’ai laissé mijoté cette citation en moi jusqu’à ce qu’en sorte: « Jérôme, si tu espères un résultat différent en faisant toujours la même chose et bien, cela relève de la folie.
– Alors Jérôme, est ce que tu es fou ou encore veux-tu le devenir?
– Non
– Alors changes quelque chose à ton fonctionnement qui te mène où tu ne le sens pas.
Qu’est-ce que tu veux?
– « Je veux simplement être », « I just want be. »
– Comment tu pourrais faire pour arriver à un tel résultat.
– Communiquer, me montrer un peu plus, changer, transformer ma vie en du sûr mesure.
– T’es sûr Jérôme? Tu sais ce que cela va te coûter?
– Oui j’en suis sûr. Maintenant, je ne vois pas ce que cela va me coûter, je vois plutôt ma transformation et mon bien être à la clé.
Alors oui j’y vais. Maintenant, si tu m’Aimes, jet’invite à me suivre et tu verras le résultat.
– T’es « con » ou quoi? Je suis avec toi, je suis dans toi ou autrement dit « je suis indissociable de toi. »
– Eh bien cela tombe à merveille car j’ai besoin de toi.
– Cool, je vais enfin me sentir utile pour une cause qui me semble être importante, à savoir : ÊTRE
Nous allons traverser et bien sûr comme toujours, on va gagner.
– D’accord marché conclu.

Me voilà parti pour un marché conclu avec MOI.
Je l’ai tellement cherché ce « MOI » que cela fait bizarre, car ce « MOI » est impalpable, il est complexe. Poser des mots dessus me paraît étrange, car la simplicité pour le faire me déstabilise intérieurement.

Qu’importe, je verrais bien.
Jour après, jour durant cette « pause », je me sens comme vivre plutôt que dire « revivre », car pour être « vrai », je ne peux revivre que ce qui a déjà été vécu, hors là, c’est la première fois, c’est du nouveau et cette sensation est tellement: « wouah ». Je vis.
Je prends le temps de la savourer, de la contempler, un peu comme si que le temps c’était arrêté.

Et puis soudain, un regain d’énergie, je me sens bien.
Je fais une formation de 5 semaines portant sur l’Entrepreneuriat et là, se fut comme un électrochoc pour moi. J’ai encaissé ce dernier sans rien dire pendant près de 4 semaines.
Je l’ai encaissé mais j’ai trouvé un moyen pour compenser ce choc:
– lecture de livres le matin pendant les 1 heure de trajet en bus,
– retour en « stop », pour rencontrer de nouvelles personnes
– kinésithérapie pour rééduquer mon corps dans les meilleurs conditions qu’elles soient.

La dernière semaine, je me suis exprimé. Bon, j’ai été quelque peu maladroit dans mes propos et termes, qu’importe j’étais plus MOI et avec moi, dans cette maladresse par rapport où j’en étais à l’instant « T ».
Je me suis d’ailleurs, étonné de traverser cela et de tenir le cap au cours de ma tempête intérieure.


C’était tout en même temps, frustrant, flippant, jouissif, bon, seul au monde, entouré, sûr, incertain, les peurs… j’en oublies car lorsque je vous dis « tout », il y avait de tout en moi.

Je m’aperçois que je suis loin d’avoir fini mon article et que j’en suis « toujours » que dans la première partie:  » . la préparation de cette nouvelle Année au cours de ma « pause », « 

Cette phrase me met le « smile on my face » (sourire sur mon visage).
Car mon papa me disait lorsque j’étais enfant, adolescent et même au début de ma phase adulte:

« Jérôme, la préparation c’est le primordial, c’est 50% du boulot de fait. »

J’étais ignorant tout au long de cette époque, je ne connaissais la vie qu’en théorie et que peu en pratique.
Je voyais souvent mon papa, assis et bossait des heures le soir, jusqu’à tard et le weekend pour préparer son boulot du lendemain et à venir.

Aujourd’hui, je dis que cela est utile, voir même indispensable dès lors que tu sais ce que tu prépares, ce que tu veux préparer et ce que tu Aimes préparer.
Avant, je ne voyais que « préparer pour préparer ». Autrement dis, je ne voyais pas l’intérêt de préparer quoi que se soit et c’est d’ailleurs pour cela que je ne préparais rien et que j’attendais la dernière minute pour m’y mettre.

Merci papa, de m’avoir entraîné pendant toute cette période de préparation, à ma propre Vie. Aujourd’hui, je connais les mécanismes de la préparation et le remets à jour en les intégrants en moi.
C’est clair que la compréhension et la communication l’un envers l’autre n’étaient pas au rendez-vous, dans ce que je pouvais recevoir.
Qu’importe, nous avons su tenir le cap malgré ce désagrément de parcours de vie…

Vous l’aurez bien compris que je pense, que je suis encore en phase d’apprentissage pour la « préparation » .
Je ne veux pas lésiner sur les détails pour vous partager ce qui m’a permis de transformer une grande partie de ma vie.
Ce qui fait que je vous partage un maximum de détails sur cette étape incontournable qui marque et marquera plus de 50% de votre vie.

Je vous dis donc à la semaine prochaine pour la suite de cet article.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.