Quel résultat obtient-on sous l’impulsion d’une émotion?

Le résultat obtenu se trouve dans une forme d’instabilité car une émotion n’est que passagère.
C’est pour cela qu’une décision prise lors de l’émotion peut être tout et son contraire sur le long terme. Oui c’est soit  »tout », soit « rien » et dans les deux cas un déséquilibre est présent.
Tant que ce déséquilibre est présent, notre regard est biaisé et donc le résultat, l’est aussi.
Il nous donne qu’une illusion, sur laquelle nous nous attachons

L’idéal, est d’être en mesure de prendre du recul de se sortir de cette émotion afin que la décision soit stable et non biaisée.
Où autre possibilité qui est la plus naturelle et qui n’est pas forcément la plus simple, surtout si le terme « émotion » est un mot qui n’est pas intégré en soi. Car dans ces cas là, cela demande de prendre une décision avec un inconnu en soi.
Oui, oui, un inconnu en soi. Et c’est d’ailleurs pour cela que le résultat obtenu est soit « tout », soit « rien ».

Nous avons tous les mêmes émotions en nous, sauf que pour certains elles peuvent êtres inconnues car rejetées, déniées. Elles existent, mais « je fais comme si qu’elles n’existaient pas ».
Et là, nous tendons vers un résultat idéal, puisque nous sortons de l’émotion directe puisque nous ne l’avons pas laissé entrée.
Alors oui, nous faisons des choix, nous prenons des décisions avec cet idéal, qui n’est qu’illusoire, car les émotions que nous ne prenons pas le temps d’accueillir, pour les faires circuler en nous, forcent petit à petit le passage pour avoir leurs places.
Oui, chaque élément à sa place, toujours est il qu’il est important de savoir quelle place à cette émotion en nous?

Si cette émotion à sa place dans la « poubelle », comme un bien d’autres émotions que vous avez rejetées pour « x » raisons, soyez certains que leur place est nullement à la poubelle et que peu importe, la place que vous lui donnerez, sauf si ce n’est sa place juste place, un déséquilibre va être présent.

Une émotion non exprimée peut se trouver dans:
– les maladies (oui j’ai du mal à dire ce que je sens, ce que je ressens, alors mon corps m’aide à l’exprimer.)
– les relations (oui comme je ne suis pas à l’aise avec moi, dans ce que je sens, ce que je ressens, ce que je vis. Naturellement, mes relations vont en être impactées.)
– notre énergie (oui je vais avoir un surplus d’énergie pour telle ou telle chose et moins d’énergie pour autre chose.)

C’est pour cela qu’il est important de se pencher sur émotions, qui ne sont rien d’autre que de l’énergie qui circule.
Et comme son action le dit: « qui circule ».

Si je créé un blocage dans cette circulation, que se passe t’il?
Eh bien, c’est tout simple, ça ne circule plus et par contre l’énergie attribuée à cette émotion fait gentiment la queue derrière ce barrage. Sauf qu’il arrive un jour où…
Oui, il n’y a plus de place dans la file d’attente et donc cette énergie se met où elle peut et surtout se faufile au milieux d’autres énergies, ce qui n’arrange en rien l’harmonie et la fluidité de la circulation des énergies.

Donc une seule émotion rejetée, inexplorée ou encore mise dans le dénie, peut à elle seule, sur la durée, mettre un véritable chao dans tout l’organisme.
Rassurez-vous avant d’en arriver là, il y a plusieurs signaux d’alertes que le corps vous envoie.
– Tout d’abord un essai de circuler librement,
– Puis un essai de toquer au barrage pour comprendre ce qu’il se passe?
– Puis un tambourinage au barrage,
– Puis une pression qui s’accentue sur le barrage car l’énergie présente pour circuler sur cette voie ou voix, (tout dépend comment nous l’entendons et le voyons) s’accumule.
– Puis la pression se dissipe et s’étend sur d’autre voies et voix, créant ainsi du brouha un peu partout.
– Puis les autres énergies se trouvent impactées et finissent par avoir le même procédés.
Des stratégies opèrent car ce n’est plus un barrage qu’il y a, mais plusieurs oui car la « peur »=>(émotion) est partout, terrifiant les autres systèmes:
. Tel, un « bélier » que l’on enfonce à répétition dans une porte.
. Des infiltrations, passer par d’autres voix et voies.
. Des compromis,
. Des grèves etc…

Et donc plus rien, si ce n’est les plus patients, n’est à sa place.

Il reste tout de même une bonne nouvelle, car il est possible que les barrages se lèvent ce qui va permettre de rétablir la fluidité des énergies, des émotions dans l’organisme.
Petits bémols, cela va prendre du temps et il va y avoir des dommages qui ne vont pas être récupérables sous la même forme.

Alors nous avons les choix d’apprendre à apprivoiser nos émotions, à les choyer, à jouer avec, à les reprendre lorsque c’est trop.
Oui, il s’agit tout simplement d’être un couple avec soi, d’entrer en communication avec soi, car elles sont où nos émotions?

2 réponses sur “Quel résultat obtient-on sous l’impulsion d’une émotion?”

  1. Oui Jérôme. En effet notre vécu, nos succès, nos échecs, nos peurs et chagrins font de nous l être unique que nous sommes. Cette histoire laisse des traces et nos émotions nous accompagnent. Parfois nous les refoulons mais notre corps nous rappelle à l ordre. Notre cœur lui n oublie pas et nous continuons tous notre chemin. Nous rions pleurons avons la frousse et c est la vie ! Où sont elles ces fichues émotions ? Peut-être être est il plus simple de faire la paix avec elles en les accueillant lorsque qu elles ressortent. ? Comme des baromètres, des guides. Soyons fiers quoi qu’il arrive d être tout simplement humains. Quelle que soit notre sensibilité attardons nous sur cette très bonne question. Elles sont où ? Écoutons nous oui comme dit Jérôme l image du couple avec soi est pas mal trouvée. Écoutons nos signaux intérieurs afin d essayer avec le temps de les apprivoiser. Et de retrouver un sourire intérieur qui finira par se voir à l extérieur. N est ce pas Jérôme dans ton coaching un maître mot ou quelque chose qui ressemblerait à ça ? Bonne quête intérieure à l écoute de nos émotions. Et Jérôme sera là pour canaliser :
    (rappellez vous, la respiration !).

    Fantomas

    1. Où sont elles nos émotions?
      Question intéressante qui à une réponse simple, en nous.
      Maintenant, où exactement? Et surtout comment cela se manifeste t’il en nous?

      D’une personne à une autre cela peut varier et oui nous sommes tous unique et surtout nous avons tous notre propre histoire de vie.

      Alors comment faire?
      Apprendre à s’observer un peu peu plus tous les jours, tout en s’accueillant dans le non jugement, un peu comme dans une bulle de protection.

      Et oui l’image du couple 😉
      Un couple ça s’entretien, ça communique, ça évolue communément 😀

      Alors relaxe et rappelles toi, que quoi qu’il arrive prend le temps de respirer pour oxygéner ton corps, pour que lui aussi à son tour puisse te rendre la donne de ce que tu lui offres 🙂

      Prenez soin de vous et au plaisir,

      Jérôme Coach de Vie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.