Les articles de Fantômas : nous aussi on devrait avoir le droit à la déconnexion…

Que faire quand malgré tous nos efforts, ça bloque, ça coince ?

J’ai toujours su que dans la vie on n’a rien sans rien, ce qui a fait de moi quelqu’un de fonceur et battant. Et oui la vie est un parcours semé de tellement d’embuches, d’embuscades, de pièges, mais aussi de joies (ouf !). Parfois c’est l’accalmie (toujours s’en méfier), d’autres fois c’est l’espoir, le bonheur intense, mais on subit aussi des attentes interminables et des blocages que je n’arrive vraiment plus à m’expliquer… Alors on a du chagrin, on déprime, puis un nouveau truc cool survient et les sourires aussi du coup, les bonnes surprises mais tout ces points qui nous donnent l’impression d’avancer enfin ont du mal à se consolider au final.

Bref, c’est les montagnes russes en permanence, le grand huit, même le space montain de chez Disney avec la tête à l’envers et tout… Tu montes tout là haut et hop tu redescends, t’es vidé, plus de jus. Allez, encore un petit tour ? Naaaaannnnnnn ! STOP !

Laissez moi descendre et prendre l’option barque sur une eau calme et limpide, on avance à son propre rythme, on sent juste une petite brise qui nous apaise. On se laisse porter, parfois on rame un petit coup pour avancer un peu et de temps en temps on s’arrête où on veut, quand on veut. Tout est propice au bien être et en plus il fait beau (du coup la scène ne se passe pas en Normandie. LOL).

Et là, un total abruti avec un gros bateau à moteur te croise à une vitesse incroyable, il est tellement gros son machin qu’il te fait des vagues de malade, toi, tranquillou dans ton eau toute calme… Et voilà, tu l’avais encore pas vu venir celui là, ben oui, t’étais bien, mais du coup tu chavires et plouf !

Et voilà, même quand on es bien cool dans sa petite barquounette qui avance tranquille sous le soleil et qu’on se croit à l’abri car on avait bien choisi cet endroit paisible à souhait, et non non non, tranquille tu ne seras point…JAMAIS…

Y’aura toujours un truc sur ton chemin qui va coincer, quelque chose ou quelqu’un qui viendra tout bousculer, même si tu as tout fait bien comme il faut, non, y’aura toujours ce truc. Tu vas voir du coup, de ta petite barque tu vas te retrouver vite fait dans ce foutu space mountain qui décoiffe ! Et tu vas encore être embarqué là dedans plus vite que la lumière tu vas voir ! Je te dis pas la tronche que t’auras encore en sortant de là dedans…

En parlant de lumière, parfois et même de plus en plus souvent, j’ai envie qu’elle s’éteigne, marre, trop mal aux yeux. Me réfugier de nouveau dans l’obscurité, oui, replonger dans le côté obscur parque que ça suffit les tours de manège à la con.

Une sorte de très très gros dodo.

Oui parce que merde, ça sert à quoi à la fin d’y retourner encore et encore dans le manège qui te secoue le cocotier, quand on a déjà compris un tas de trucs et qu’il faut plus nous la faire à l’envers, mais juste nous foutre un peu la paix ?????

Un énorme dodo, pas forcément pour ne plus jamais se réveiller, non, ben non, mais juste pour un moment, ne pourrait on pas nous vidanger et nous mettre sur cale, ou nous congeler pour nous décongeler plus tard ?

Les emmerdes, les emmerdeurs, les emmerdeuses, oubliez moi un temps ! Laissez moi me reposer, mais vraiment, pas comme quand on va se coucher le soir parce que du coup le lendemain faudra se réveiller et se fourrer dans le manège… Il est trop soulant ce manège et j’ai mal au cœur…

Oui, Fantômas est fatiguée et demande le droit à la déconnexion…

Une réponse sur “Les articles de Fantômas : nous aussi on devrait avoir le droit à la déconnexion…”

  1. Salut Fantômas,

    C’est un plaisir de te lire, j’avoue que je m’y suis vu dans ce manège où j’avais un grand smile.
    Et dans cette  » barquounette », où j’ ai ressenti ce bien être avec cette  » brise ».
    Ah que ça fait du bien, merci pour ce voyage Fantômas

    Pour ce qui est du reste, le plouf, les nombreuses agitations, je vais dire c’ est normal et pour aller plus loin, c’est la  » routine » et la routine est meurtrière, alors que  » l’Aventure » est risquée.
    Donc quelle chose ‘ ‘Nouvelle’ ‘ mettre pour changer cette routine que nous ne connaissons trop bien et que tu as joliment imagé avec les manèges, le bateau, la barquounette…

    Bravo Fantomas, Autorises toi à la déconnexion pour entrer dans ta créativité. Et je suis sûr que la ‘ ‘Naturopathie’ ‘ va te connecter à quelque chose de plus grand.

    Pour avoir ce qui est plus grand, il est indispensable de ‘ ‘lâcher’ ‘ ce qui est plus petit. Afin que ce qui est plus grand en toi, puisses avoir sa place.

    Je ne suis pas sûr qu’ un  » gros dodo » soi la solution. Car la vie va continuer à évoluer sans t’attendre et le jour où tu reviens, tu risques d’ être dépassé par toute l’évolution présente, ainsi que ton corps qui n’aura aucune habitude à cette Vie.

    Je pense que la déconnexion à l’habitude, la routine est une solution, pour laisser place à la  » ConNeXiON » à soi, à l’ Aventure. OUI c’est risqué, maintenant Être où Ne pas Être, Fuire ou Assumer, telles sont les questions que cela soulèvent en moi.

    Bravo Fantômas, tes mots promettent, j’ai hâte de voir la suite️

    Jérôme ️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.