La notion du temps?

La notion du temps?

Le temps est mesurable et pourtant n’est pas palpable. Nous ne pouvons pas le toucher, il se ressent, s’observe et il laisse des traces lors de son passage.
Ces traces peuvent avoir des conséquences bénéfiques comme maléfiques.
Là encore, ces conséquences se ressentent, se vivent bien ou mal tout dépend ce que l’on en fait.

Nous pouvons l’observer auprès des enfants, ils grandissent d’une date d’anniversaire à une autre.
Auprès d’un adulte avec l’apparition de cheveux gris.
Mais l’impact du temps se fait sur tout autres parties du monde, que ce soit des humains, des projets, des choses, ou encore la nature, les animaux.
Rien n’échappe au temps, puisque tout à une durée de vie plus ou moins longue.

Le temps avance, tel un rouleau compresseur que rien n’arrête.
Chercher à l’arrêter à proprement dit est une perte de temps, puisque c’est quelque part foncer droit dans un mur.

Nous nous adaptons ou non, au temps?
Je peux chercher et apprendre à m’adapter au temps, autrement dans le cas contraire, je fuirais toute ma vie quelque chose qui ne se voit pas. Mais qui se ressent simplement. Et comme le ressenti d’une personne à une autre n’est pas le même. Alors je parlerais et essaierai de mettre des mots sur un ressenti que personne ne comprend complètement ce que je peux ressentir.

Pour s’adapter, comprendre l’intérêt, l’enjeu et l’utilité sont la base.

Et là encore une distinction peut-être faite dans ce mot.
. Le temps peut-être perçu en durée.
. Le temps peut-être perçu au niveau climat (beau, pluie, venteux..)
En fait, le temps n’est qu’un outil, un moyen d’arriver à un résultat que l’on choisi consciemment ou non.
. Le temps peut-être perçu également comme un compte à rebours ou tout simplement comme le chronomètre, avec le temps qui passe et qui ne s’arrête pas.

En apprenant à utiliser cet outil, alors de nombreuses portes et choses s’ouvriront à moi.
Puisqu’en fonction de chaque événement, je pourrais me placer différemment et donc percevoir et ressentir les choses à leur juste valeur.
Je ne serais plus soumis puisque je serais en capacité de m’adapter à la situation.

Si j’utilise le temps pour quelque chose de bien déterminé alors le résultat que j’obtiendrais sera bien déterminé.

Lorsque je prends l’avion, j’avance dans une direction que j’ai choisi au préalable et ou j’ai mis les moyens de me rendre jusque dans celui-ci.
Une fois dans l’avion, le temps fait le reste pour moi.

Pour constater tous les effets du temps, l’un des moyens pour y parvenir est de prendre du recul, de s’extraire ne serait-ce qu’un moment, de celui-ci: le « temps ».
Nous pouvons le faire aussi grâce à la technologie, les photos mais aussi tout simplement la méditation.
Cette dernière est plus complexe à gérer et à concevoir car nous ne connaissons pas le résultat que l’on obtiendra. C’est un peu se lancer à l’aventure et la découverte de ce qu’il y a au fond de nous. Pour s’explorer, il faut du temps et de la persévérance.

Par ailleurs, le temps est un repère puisqu’il nous permet de nous appuyer dessus pour quantifier la réalisation de certaine chose extérieur à nous.

De plus d’une situation à une autre le temps, dans sa durée paraît être différent. Tout comme d’un âge à un autre.
Lorsque nous sommes enfants, nous n’avions pas suffisamment de recul pour percevoir et ressentir que le temps passe vite. Très vite même, il défile.

Pour ma part, j’ai ressenti cette vitesse à l’âge de 25 ans. Les années défilent et aucun bouton « stop » ou « pause » ne se présente à nous.
J’ai ressenti cette obligation d’avancer à un rythme qui ne me correspondait pas. Je ne me sentais pas à ma place ni dans le temps, ni dans son lieu.

Je me suis mis alors à observer le temps, qui reste imperturbable et qui avance avec constance et régularité, peu importe ce qui se passe et se présente. Car ce dernier est dépourvu d’émotions, choses que nous avons en nous et qui nous permet d’orienter notre vie.

Franchement, c’est intéressant d’observer que nous pouvons nous retrouver dans des situations où nous ne savons pas quoi faire, ce qui a pour conséquence l’ennuie et le temps lui s’en fou. Il n’avance pas plus vite, ni plus lentement. Il reste constant. Par contre notre perception change et nous déroute.

Il y a des moments où nous, nous trouvons dans des situations ou nous n’avons pas assez de temps. Pourtant certains parviennent à finir les choses avec le même temps.

Nous pouvons observer cette dilatation du temps aussi lorsque par exemple, en utilisant pour chaque situation une minute, soit 60 secondes.

1. Nous nous retrouvons à côté de notre ‘idole’.

2. Nous avons notre main posée dans le feu.

Ici, dans notre vécu et ressenti, une minute, ne se vit pas de la même façon.

Dans le premier cas, la minute passe comme une fusée et nous n’arrivons pas à le vivre pleinement, car nous aimerions que cela dure pour le restant de notre vie. À ce moment une forme de joie et de frustration nées, lorsque la fin des 60 secondes retenti.

Maintenant, dans le deuxième cas, nous aimerions que ce temps s’abrège, se termine le plus rapidement possible. Les secondes paraissent être des heures et même une éternité. Lorsque la fin des 60 secondes retenti, une délivrance se fait ressentir.

L’humain cherche à fuir la souffrance pour se diriger vers le plaisir. C’est propre à chacun. C’est en nous.
Et pourtant, l’un ne va pas sans l’autre. Nous devons expérimenter l’un pour découvrir l’autre.
C’est ainsi que nous ajustons et redirigeons notre vie, nos choix, nos envies, nos souhaits.

Tout se bonifie, s’agrandi la « joie » comme la « dépression ».
A vous de choisir, ce que vous voulez bonifier et accroître.

En apprenant à observer, ressentir le temps à sa juste valeur, nous pourrons mieux vivre avec son temps et en son temps. Pour cela, expérimenter les temps sous tous ses angles et ajustait le à votre vie.

Ainsi vous arriverez à percevoir et ressentir cette vie sur mesure qui est la votre. Vous serez en mesure d’accélérer certaines situations, et freiner dans d’autres. Vous deviendrez le pilote de votre vie qui pourra gérer le frein et l’accélérateur.

Subissez vous le temps ou apprenez-vous à l’apprivoiser?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.