Victime de ses possibilités, ou…

Combien se plaignent de ne pas avoir le choix, de ne pas avoir de possibilités? Combien…?

A l’heure d’Aujourd’hui, l’évolution technologique et l’évolution de La Vie ont tellement évoluées rapidement que j’oublie la chance que j’ai.
Est-ce du fait que je prenne pour acquis ce qui est, Aujourd’hui?

C’est peut-être celai, est-ce pour autant un dû?

Avoir la possibilité, c’est bien. C’est même un luxe vertigineux pour certain.
Il est alors impératif d’apprendre rapidement à le gérer, sans quoi cela devient très vite « trop », ce qui a pour conséquences le stress, la panique, la tétanie, l’angoisse entre autre l’un et les autres.

Par exemple pour envoyer un message, dans le temps nous devions le faire par lettre postale et cela prenait du temps pour se procurer les outils nécessaire pour la réalisation de celle-ci. Et ensuite, il fallait, l’enveloppe, le timbre et la patience avant que le destinataire ne perçoive le message.
Aujourd’hui, nous pouvons le faire par téléphone, par sms, par mail et toujours par courrier postal. C’est donc un luxe de pouvoir choisir.

Quel est le meilleur choix?
Le choix est propre à chacun et chacun préférera ou pas une variable plutôt qu’une autre.
Et c’est bon de se le rappeler pour ne pas tomber victime de ces variables, que sont essentiellement le temps, la rapidité, l’espace, les outils.

Donc en quoi ai-je de la chance?
Déjà d’observer que j’ai le choix et que ce choix m’appartient et il est propre à moi.
Si j’ai envie d’utiliser ce moyen, je peux.

Le seul petit bémol qui intervient au moment du choix fait, c’est de l’assumer et d’être en mesure de le défendre. C’est pour cela qu’il est important d’être posé et ancré, sans quoi quoi cela vacille d’un choix à un autre.
A ce moment précis, nous devenons victime des possibilités offertes, car laquelle prenons nous? En fonction de nous? Ou de ce que notre extérieur veut?

« Sauf », je dis bien « sauf », si je reprends conscience que j’ai le pouvoir d’avoir le choix sur ce que je décide d’utiliser ou non, de faire ou de ne pas faire, de dire ou de ne pas dire.

C’est important à ce moment là de pouvoir observer et de voir que j’ai la chance d’avoir le choix, chose qu’il n’y avait pas avant.

Certains diront que cela étaient mieux avant car la question ne se posait pas. C’est à dire, si je voulais envoyer un message, cela ne pouvait se faire que par voie postale.

Aujourd’hui le choix est présent dans tous les domaines et d’ailleurs le choix est rechercher dans la grande majorité des cas, pourquoi?
Pour montrer, son envie de se démarquer, pour montrer ses goûts, ses couleurs et c’est une véritable chance pour ceux qui ont appris à le gérer en son temps. S’en est une d’autant plus grande pour ceux qui n’ont pas appris à gérer ce choix et ces possibilités. Car grâce à cela, ils se donnent l’occasion de s’y mettre. Sauf que le tempo et le rythme seront différents ou pas, tout dépend de la réticence que nous éprouvons au départ d’un choix fait.

En quoi j’ai de la chance?
Se rappeler déjà que j’ai de la chance est important. Je ne suis pas obligé de voir que j’ai de la chance pour croire que j’ai de la chance.
Et puis se rappeler en quoi j’ai de la chance est aussi un moyen de prendre d’autres chemins dans notre cerveau, dans notre façon de penser. Et comme d’autres chemins sont pris, des résultats différents apparaissent.
Ce qui a pour conséquence de relativiser et ainsi rééquilibrer sa balance interne.

Ce qui est surprenant dans notre vie, c’est qu’il y a autant de chance, que de malchance. Le résultat n’est que la conséquence de l’observation faite par ma personne. Tout dépend de mes sens et de comment je les utilises.
C’est à dire que je pourrais me focaliser sur tout ce qui ne fonctionne pas dans la vie et j’aurais raison car mes sens seront en alertes pour observer cela.
Dans le cas contraire, je pourrais me focaliser sur tout ce qui fonctionne et j’aurais aussi raison. Lequel est bon? Lequel est mauvais?
Les deux, sauf qu’en voyant tout ce qui fonctionne je me sentirais mieux.

Cette vision des choses est un peu comme un muscle que je cherche à développer et à entretenir pour l’utiliser le plus facilement possible.

Donc en quoi j’ai de la chance?
J’ai de la chance de voir et constater par cette simple question, que peu importe où j’en suis, la fin n’a pas sonné et que je peux choisir de m’occuper, muscler et entretenir le muscle que je souhaite.
Le fond est le même, juste la forme changera et c’est à cette forme que j’aurais un temps d’adaptation à mettre en place qui peut durer plus ou moins longtemps.
Par contre une chose est sûre, c’est que j’entretiendrai le muscle de la vision de la « chance ». Et je peux déjà commencer maintenant en y consacrant du temps par exemple:
. J’ai de la chance sur tout ce qui fonctionne en moi, pour moi, autour de moi.
. J’ai de la chance que mon coeur batte sans assistance, car grâce à lui je vis.
. J’ai de la chance d’avoir des yeux pour voir, le monde. Et je suis libre de regarder ce que je veux.
. J’ai un ordinateur où je peux transmettre des choses pour les partager à un nombre incalculable de personnes et en plus à des personnes susceptibles d’être intéressées.
Celles qui ne le sont pas ne le liront pas.

« En quoi j’ai de la chance? «  Est-une question contre productive dans un premier, car elle ne correspond pas à nos habitudes. Donc oui elle va vous prendre du temps où peut-être vous ne trouverez pas de réponse, tant votre muscle sur ce qui « ne va pas » est imposant et dominant en vous.

Maintenant, c’est qui le patron? Vous avez le droit de remettre les choses à leur place et d’utiliser les muscles qui vous conviennent pour vivre la vie, que vous souhaitez.
Il y en a beaucoup des muscles en nous, ils ont tous des noms divers et variés et c’est important de nommer le muscle que nous souhaitons développer et/ou étirer pour être performant là où nous le souhaitons et dans les meilleurs conditions.

Et vous les amis ou en sont ces deux muscles en vous?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.